Voici Ré-spire!!

Un présentoir à dégustation du pineau.

La démarche artistique,

Le Pineau des Charentes, découvert par hasard, fruit du mélange accidentel d’un homme qui en 1589  versa par erreur du moût de raisin dans une barrique contenant un peu d’eau de vie de cognac, Lorsque la barrique fut ouverte quelques années plus tard, la métamorphose s’était produite… Le Pineau des Charentes était né…

C’est pourquoi j’ai dirigé mes recherches vers le domaine de la production liée à la consommation car à l’issu de mes diverses réflexions, j’ai voulu que ce meuble devienne le trait d’union entre la découverte d’un produit et les gens,  voyageurs ou touristes qui seraient à la recherche de spécialités et de saveurs authentiques.

A partir de là,  il me fallait trouver un  produit typique de l’ile de ré.

Il y avait la fameuse pomme de terre de ré, sa fleur de sel, ses huîtres, ses délicieux caramels au beurre salé, son savon au lait d’ânesse, son cognac de ré si apprécié de la clientèle Anglo-Saxonne, sa bière blanche et son réputé « Ilrhéa»  LE Pineau, produit par la coopérative des vignerons de l’île de Ré .

J’ai choisi le pineau de l’île de Ré parce qu’il y a effectivement un lien évident qui réunit des gens, clients potentiels, autour d’un verre de dégustation, de plus L’île de Ré est un endroit touristique qui attire beaucoup de visiteurs et de ce fait, le meuble devient un support publicitaire pour la coopérative.

Aujourd’hui, le pineau n’est plus le fruit du hasard, il est élaboré avec minutie en mélangeant 25 volumes de cognac et 75 volumes de moût de raisin.

J’ai traduit l’étape de métamorphose de ces deux produits en représentant ce « mélange » par une spirale en mouvement et en gardant les mêmes proportions de mélanges des deux produits.

Pour attirer l’attention et une plus grande lisibilité, j’ai décidé de réaliser la spirale verticalement en m’inspirant du designer Claudio Collucci, donnant ainsi au meuble un aspect dynamique en forme de vague qui rappelle aussi que nous sommes sur une île.

La fonction principale du meuble, 

Ce meuble  a deux fonctions principales : Il sert à la fois de présentoir car, de part et d’autre, il met en valeur des bouteilles de pineau enchâssées dans le meuble.

Il sert également de meuble à dégustation et de rangement, il possède deux tablettes sur le dessus pour poser les verres, il dispose aussi de deux tiroirs qui servent au rangement des différents accessoires, comme les verres, les cartes de visites, les autocollants et autres papiers publicitaires pour la coopérative.

L’inspiration,

C’est le designer Suisse Claudio Collucci qui m’a inspiré.

Il faisait parti d’un mouvement nommé « R.A.D.I » (Recherche Autoproduction Design Industriel)

La base de ses projets partait du principe qu’il fallait allonger, étirer une forme en deux dimensions pour découvrir sa troisième dimension par son profil.

Voici un exemple : La photo représente la silhouette d’un chien qui à été étirée de façon à créer un volume. Il s’agit d’un banc. 

Le Land-Art m’a aussi influencé. C’est une tendance de l’art contemporain des années 60 qui utilise la nature comme support créatif ainsi que les matériaux qui la composent, comme le bois, la terre, les pierres, le sable, les rocher, les algues, les fleurs.... ces œuvres se situent le plus souvent à l'extérieur, exposées aux éléments, en adéquation avec leurs composants.

Spirale sur la plage « Land Art ».

Spirale Jetty de Robert Smithson

Après quelques recherches j’ai trouvé dans le Land art, la Spirale Jetty de Robert Smithson. J’ai été certain en la voyant, que cette spirale au bord de la plage serait une excellente référence. Elle associe à la fois le symbole du mélange et la situation géographique du bord de mer. La spirale est le symbole universel qui représente l’action de mélanger, étape essentielle de la métamorphose du Cognac et de la lie pour donner naissance au Pineau.

En reprenant le principe de Claudio Collucci , qui est d’étirer une image par son profil pour découvrir sa troisième dimension, j’ai choisi de représenter la spirale de création du pineau Rhétais en la dressant verticalement de façon à représenter une vague en mouvement.

la Hokusaï

La Vague d'Hokusai est l'une des estampes les plus célèbres au monde. Elle vient du Japon, pays du Soleil Levant. C'est le peintre Hokusai qui l'a réalisée dans les années 1830.

Elle doit sa grande modernité à sa stylisation. Hokusai est sans conteste l'un des grands maîtres de l'estampe japonaise. Il n'a pas peint cette vague par hasard mais pour être la première illustration d'un recueil de gravures polychromes représentant Trente-six vues du mont Fuji.

J’ai nommé mon œuvre « Ré-spire », synonyme de sérénité et de détente ce qui est en parfaite adéquation avec le meuble qui offre un instant de plaisir et de dégustation.

Enfin, « Ré », pour L’île et sa situation géographique ainsi que «spire « pour le symbole du mélange.

Le mont Fuji apparait au loin derrière la vague. C'était un bel exemple de modernité d'un point de vue technique car cette image est peinte au bleu de Prusse, nouvellement importé au Japon à cette époque. De plus, Hokusai avait adopté la perspective européenne : autrement dit, le motif du mont se détache en petit au fond de l'image pour suggérer la profondeur et l'éloignement. Mais il restait tout de même fidèle à la philosophie de son pays en évoquant la complémentarité des forces, l'équilibre universel, entre le Yin (forces calmes et célestes du Ciel) et le Yang symbolisé par la violence de la vague, qui rappelle les valeurs du Bouddhisme et du Shintoïsme.

Cette partie du meuble représente le mouvement de la vague, elle traduit une force dynamique.

Photo en cours de réalisation.

20180830_124214.jpg