https://www.sudouest.fr/2017/10/24/le-bois-re-spire-avec-christophe-boesch-3888652-1503.php

 

Au cœur de la zone artisanale de Rivedoux-plage, Christophe Boesch (CBME) occupe un vaste atelier depuis janvier 2016. Ce jeune artisan menuisier ébéniste de 32 ans, diplômé en ébénisterie d’art contemporain à l’École des métiers d’art Arsonval de Joué-les-Tours (37), confectionne des meubles d’art mais pas seulement. Il œuvre également l’aménagement sur mesure de véhicules utilitaires, la conception d’espace dressings, vestibules et autres pour particuliers ou professionnels. Rivedousais, Christophe Boesch vit sur le continent à La Jarne avec sa compagne Pauline, tapissière d’ameublement, rencontrée dans le train menant à l’école Arsonval. Ils ont pour projet de se rapprocher de son village de Rivedoux pour vivre sur l’île de Ré, pas trop loin de son atelier.

Œuvres pleines de symboles

« Tout ce que j’entreprends, c’est uniquement par passion, livre Christophe. La création part de l’esprit vers la réalisation esthétique dans une démarche artistique. » Ces mots prennent leur sens à la découverte d’une table où les bois s’entrelacent en symbolique yin et yang. À l’étage, une blogosphère pour des présentations de montres attend les dernières finitions avant de s’envoler vers la Suisse. Mais c’est bien caché sous ses tentures que Christophe dévoile sa dernière création : un travail à partir de l’estampe de la vague d’Hokusaï réalisée en 1830 par le peintre japonais. Force et équilibre entre le yin des forces calmes et célestes du ciel et le yang symbolisé par la violence de la vague, le meuble épouse la déferlante en rondeur et en force. L’ébéniste doit encore teinter et patiner la vague où la symbolique figure le mélange de la lie de vin et du cognac pour aboutir au pineau. Baptisé « Ré-spire », le meuble traduit une force dynamique. Le mobilier pourrait sans doute trouver sa place pour présenter les dégustations à la cave coopérative vinicole du Bois-Plage-en-Ré. Le jeune artisan a même confectionné les plateaux de dégustations qui s’intègrent au meuble en toute harmonie. « Ce que je voie en 3D dans mon esprit, je le restitue à l’identique », souligne Christophe, passionné du beau et du bois.

https://www.sudouest.fr/2017/10/24/le-bois-re-spire-avec-christophe-boesch-3888652-1503.php

 

Au cœur de la zone artisanale de Rivedoux-plage, Christophe Boesch (CBME) occupe un vaste atelier depuis janvier 2016. Ce jeune artisan menuisier ébéniste de 32 ans, diplômé en ébénisterie d’art contemporain à l’École des métiers d’art Arsonval de Joué-les-Tours (37), confectionne des meubles d’art mais pas seulement. Il œuvre également l’aménagement sur mesure de véhicules utilitaires, la conception d’espace dressings, vestibules et autres pour particuliers ou professionnels. Rivedousais, Christophe Boesch vit sur le continent à La Jarne avec sa compagne Pauline, tapissière d’ameublement, rencontrée dans le train menant à l’école Arsonval. Ils ont pour projet de se rapprocher de son village de Rivedoux pour vivre sur l’île de Ré, pas trop loin de son atelier.

Œuvres pleines de symboles

« Tout ce que j’entreprends, c’est uniquement par passion, livre Christophe. La création part de l’esprit vers la réalisation esthétique dans une démarche artistique. » Ces mots prennent leur sens à la découverte d’une table où les bois s’entrelacent en symbolique yin et yang. À l’étage, une blogosphère pour des présentations de montres attend les dernières finitions avant de s’envoler vers la Suisse. Mais c’est bien caché sous ses tentures que Christophe dévoile sa dernière création : un travail à partir de l’estampe de la vague d’Hokusaï réalisée en 1830 par le peintre japonais. Force et équilibre entre le yin des forces calmes et célestes du ciel et le yang symbolisé par la violence de la vague, le meuble épouse la déferlante en rondeur et en force. L’ébéniste doit encore teinter et patiner la vague où la symbolique figure le mélange de la lie de vin et du cognac pour aboutir au pineau. Baptisé « Ré-spire », le meuble traduit une force dynamique. Le mobilier pourrait sans doute trouver sa place pour présenter les dégustations à la cave coopérative vinicole du Bois-Plage-en-Ré. Le jeune artisan a même confectionné les plateaux de dégustations qui s’intègrent au meuble en toute harmonie. « Ce que je voie en 3D dans mon esprit, je le restitue à l’identique », souligne Christophe, passionné du beau et du bois.